Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées.

RDV d'informations

Sur le campus ou à distance

Prendre rendez-vous

Admissions/Inscriptions

A distance ou sur RDV

En savoir plus

Chief Impact Officer : définition, formation, salaire et rôle

En mars 2021, le prince Harry intégrait la startup californienne BetterUp en tant que Chief Impact Officer. Au-delà du pied de nez fait à la famille royale, c’est bien le poste du duc de Sussex qui a attiré l’attention. 

Encore inconnu il y a cinq ans, le métier de “CIO” a désormais le vent en poupe au sein des entreprises cotées mais pas seulement.

Qu’est-ce qu’un Chief Impact Officer ? Quelles sont ses responsabilités ? Comment devient-on CIO et à quel salaire est-il possible de prétendre ? ESG Act vous dit tout.

Distribution de denrées dans une banque alimentaire

Qu’est-qu’un chief Impact Officer ? Notre définition

Le Chief Impact Officer (ou CIO) a pour mission de mesurer l’impact positif et négatif d’une entreprise sur l’environnement, la biodiversité et la société puis de proposer des solutions concrètes pour construire un business model soutenable.

Aussi appelé Head of Impact ou Chief of Impact, il ne semble toutefois pas exister de traduction officielle du poste en français. Ainsi, on retrouvera des intitulés tels que “responsable à impact”, “directeur/trice de l’impact” ou encore “directeur/trice de l’engagement”.

Outre la prise de conscience environnementale et sociale des fonctions dirigeantes, l’émergence du CIO répond à une quadruple pression : 

  • La pression des consommateurs de plus en plus sensibilisés aux enjeux climatiques et sanitaires et enclins à écarter les produits ou services non durables de leur panier (le succès de l’application Yuka en témoigne),
  • La pression des organismes de financements, de plus en plus demandeurs de garanties avant tout investissement,
  • La pression RH avec, d’un côté, des salariés en quête de sens au travail et des jeunes diplômés désireux d’évoluer au sein d’entreprises à impact positif,
  • La pression réglementaire avec l’obligation pour les entreprises de plus de 500 salariés ou générant plus de 100 millions d’euros de chiffres d’affaires de rendre compte des performances environnementales, sociales et de gouvernance de leurs activités. La Corporate sustainability reporting directive élargira d’ailleurs le scope des structures concernées en 2025.

Plus qu’un terme à la mode, la popularisation du poste de Chief Impact Officer marque le début d’une intégration plus sérieuse de la RSE à la stratégie de l’entreprise.

D’ailleurs, ce qui distingue avant tout le Chief of Impact du responsable RSE, c’est son pouvoir décisionnel. 

En effet, celui-ci a d’abord pour mission d’aider l’entreprise à définir sa contribution à la société, en devenant par exemple une entreprise à mission ou en obtenant le label B Corp. Cela peut se traduire par la refonte profonde d’une gamme de produits voire à un changement de business model, attestant des responsabilités qui incombent au CIO.

Personne assurant une présentation devant un comité exécutif

Quel est le rôle du Chief Impact Officer ?

Le Chief Impact Officer a généralement en charge l’ensemble de la stratégie RSE de l’entreprise et, pour y parvenir, travaille en étroite collaboration avec les parties prenantes internes (salariés, syndicats, représentants du personnel, CHSCT…) et externes (actionnaires, fournisseurs, clients, ONG, administration publique…).

Dans les structures de tailles plus modestes telles que les PME ou les associations, le responsable à impact assure souvent d’autres missions comme la recherche de partenariats financiers par exemple.

À date, il n’existe donc pas de fiche de poste type puisque les missions du CIO dépendent directement du secteur et de la taille de l’organisation pour laquelle il travaille. Toutefois, son champ d’action couvre trois grands domaines avec, pour chacun, des objectifs récurrents : 

  • Environnement : réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise, diminution de la production de déchets, éco-conception des produits et services…
  • Vie interne : égalité femmes-hommes, promotion de la diversité, prise en compte du handicap, amélioration de la qualité de vie au travail…
  • Société : l’impact de l’entreprise dans ce domaine est fonction de son secteur et de son implantation géographique. Il pourra par exemple s’agir de favoriser l’accès au sport dans une ville donnée ou améliorer la qualité de l’eau.

Attention ! Pour qu’il puisse assurer au mieux ses missions, le Chief Impact Officer devra avoir un réel pouvoir de décision et être, autant que possible, intégré au comité exécutif (Comex). Pour les candidats, il sera donc crucial de vérifier en amont du recrutement que l’entreprise n’est pas coutumière du greenwashing, au risque d’être embauché comme simple caution verte.

Quelles sont les compétences du Head of Impact ?

Cargo de marchandises

La décarbonation de la chaîne logistique fait partie des prérogatives du CIO

Pour être efficace, le CIO doit tout d’abord posséder une excellente connaissance des enjeux RSE, des risques ainsi que des objectifs de développement durable tels qu’ils ont été formalisés par les Nations Unies en 2015.

Il doit également être capable de définir les sujets qui seront évalués dans l’entreprise, en mesurer les impacts positifs et négatifs (grâce à une matrice de matérialité par exemple), les synthétiser dans des rapports compréhensibles par tous et établir une stratégie avec des leviers concrets ainsi que des échéances précises.

Savoir travailler en équipe sera aussi essentiel afin de favoriser l’intelligence collective et l’émergence d’idées neuves.

Enfin, il devra être pédagogue et tenace pour éveiller sa direction à ces sujets complexes allant parfois à rebours du fonctionnement de l’entreprise. Parce qu’il est vecteur de modifications profondes, le Chief Impact Officer devra donc être à même d’accompagner le changement en sensibilisant voire en formant les équipes.

Chief Impact Officer : quelle formation ?

S’il n’existe pas (encore) de cursus spécifiquement dédié au métier de Chief Impact Officer, intégrer une école de l’environnement est incontournable pour prétendre à la fonction.

Le Bachelor Développement Durable de l’ESG Act sensibilise ses étudiants à l’éco-conception, à l’économie circulaire, au calcul de l’empreinte carbone mais également aux fondamentaux de la gestion d’entreprise, à la sociologie ou encore à la pensée critique.

Ce premier socle peut ensuite être consolidé par un Mastère en gestion de projet et transformation des entreprises qui forme les futurs managers à l’analyse des risques, au pilotage de budget et à la conduite du changement dans le cadre de la mise en place d’un projet de développement durable.

Le salaire du Chief Impact Officer

40K€ à 50k€
bruts par an dans une startup
80K€ à 110K€
bruts dans une grande entreprise.

POURQUOI CHOISIR L'ESG ACT ?

Doubles compétences

DOUBLE COMPÉTENCE

titres rncp

TITRES RNCP RECONNUS PAR L'ÉTAT

alternance

ALTERNANCE POSSIBLE DÈS LA 3e ANNÉE

nombreux débouchés

NOMBREUX DÉBOUCHÉS

L'actualité de l'ESG Act

Personne sur un ordinateur dans un entrepôt
Actualités
Comment passer aux achats responsables dans mon entreprise ?

Indispensable au bon fonctionnement des différents métiers de l’entreprise, la fonction achats est également l’une des plus impactantes en termes de mise en place d’une démarche RSE.

melissa sahed
Témoignage
Témoignage de Melissa Sahed

Alumni ESG et fondatrice de Santiag Poetry

De son parcours d'étudiante à l'ESG à la naissance de sa marque, Melissa SAHED illustre parfaitement la façon dont l'engagement et la créativité peuvent fusionner...

Cette formation peut vous intéresser !

Formation Bac+3

Mastère Développement Durable, Spécialisation Chef de Projet

Rentrée

Octobre 2024

Admission

Bac+3 / Bac+4

Diplôme

Titre RNCP niveau 7 certifié

Alternance

Possible

 

Découvrir la formation