Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées.

RDV d'informations

Sur le campus ou à distance

Prendre rendez-vous

Admissions/Inscriptions

A distance ou sur RDV

En savoir plus

Xavier Martin, formateur en intelligence émotionnelle

Pourriez-vous nous raconter votre parcours ?

Pendant mes études lors de mon apprentissage, j’ai travaillé dans le secteur de la Banque pendant trois ans, et cela ne m’a pas beaucoup plu. Une fois diplômé, j’ai décidé de me réorienter vers le milieu des startups sociales ce qui m’a amené à me lancer en tant qu’indépendant et à créer le métier que j’ai aujourd’hui.

En quoi consiste votre métier ?

Je suis formateur en management et en pratiques organisationnelles, cela signifie que j’interviens auprès des entreprises pour former leurs managers à autonomiser ou à créer des relations authentiques avec les membres de leurs équipes. Le rôle de managers peut s’avérer être source de stress, je les outille au mieux face à cela. Ensuite, j’interviens également dans des organisations qui ont envie de décentraliser le pouvoir en interne, par exemple, je fais en sorte que plusieurs personnes puissent être décisionnaires et non pas une seule. Enfin, en tant que facilitateur en management et pratiques organisationnelles, je réalise des médiations et facilitations lors d’ateliers et séminaires. De manière plus concrète j’interviens auprès d’organisations et je les accompagne à être plus efficaces, plus autonomes et à avoir davantage d’impact. La plupart de mes clients sont des acteurs ESS (économie sociale et solidaire). Mon rôle de médiateur et de facilitateur se concentre sur les aspects humains : l’autonomisation, l’engagement et la collaboration. Je les aide à trouver un espace de dialogue et à travailler ensemble et j’ai le sentiment de contribuer au bien-être de nombreux collaborateurs, ce qui m’anime tous les jours et me motive !

Quels sont les enjeux du développement durable auxquels vous faites face dans vos différentes missions ?

Les deux principaux enjeux auxquels je fais face sont les suivants :

  • Les acteurs de l’ESS pour lesquels j’interviens ont souvent besoin d’avoir un alignement collectif sur leurs valeurs, leur raison d’être, sur leurs moyens de fonctionnement, je les accompagne alors dans leurs organisations afin qu’ils soient les plus efficaces dans leurs pratiques.
  • Le deuxième enjeu auquel je contribue est celui du développement durable. Pour les entreprises classiques qui ne font pas partie de l’ESS, j’essaie de réintroduire l’authenticité dans les relations de travail. Persuadé que le bien-être au travail passe par un bien-être tout court, je travaille à ramener de l’humanité dans les organisations, c’est un vrai enjeu social !

Pourriez-vous nous parler plus en détail de l’ESS ?

L’ESS - l’économie sociale et solidaire – est un terme qui regroupe les entreprises qui ont envie de participer à l’intérêt général. Associations, entreprises ou toute structure juridique ayant un modèle coopératif qui contribue à un public défavorisé ou à protéger l’environnement.

Comment intégrez-vous au quotidien les enjeux du développement durable ?

Face à la sixième extinction de masse et à la sérieuse crise climatique auxquelles nous faisons face, j’apporte à ma manière des outils du vivre ensemble et du collectif. Je suis convaincu que nous avons besoin de travailler ensemble, d’apprendre à communiquer, à s’écouter, à surmonter les tensions et les conflits. Au quotidien, c’est ma contribution !

Quels sont les nouveaux modes d’organisation qui émergent ?

Les nouveaux modes d’organisation qui émergent depuis dix, vingt ans sont ceux que l’on appelle « les entreprises libérées ». Trois piliers composent ces organisations : l’autonomisation des salariés, la recherche d’authenticité au travail, la libération de la parole sur la raison d’être et l’organisation de la structure. La crise sanitaire que nous avons vécu avec la mise en place de télétravail a régénéré les conditions d’engagement et de motivations de nombreux individus.

Quels sont les projets qui vous inspirent ?

Je suis particulièrement touché par les projets qui mélangent l’impact sociétal et les modes d’organisation qui visent à autonomiser les employés. Je pense notamment à Drive tout nu, un supermarché drive en ligne dont la spécificité est le sans emballage jetable. Les denrées en bocaux avec un mécanisme de consignes et proviennent de producteurs qui se trouvent à moins de 150 kilomètres autour de Toulouse (pour le moment). Une belle manière de consommer responsable ! L’autre projet auquel je pense a davantage une dimension sociale « à l’envie ». Inspiré d’un modèle d’organisation très performant au Pays Bas, il s’agit d’un service d’aide à domicile pour des personnes âgées. La spécificité de cette entreprise, c’est le fonctionnent par équipe de moins de 10 personnes en autonomie.

Quel est votre prochain projet engagé ?

J’ai commencé à me former à l’utilisation des plantes sauvages comestibles et j’aimerais mettre à profit mes compétences de formateurs pour développer des programmes de formation. L’idée serait de permettre à des citoyens du monde, des urbains notamment, de mieux connaître et reconnaître la nature et d’apprendre à consommer des plantes sauvages à travers la cuisine.

Quel conseil donneriez-vous à un étudiant ?

Ce qui est vraiment important, c’est de multiplier ses expériences professionnelles et d’entretenir le réseau que l’on créé grâce à son école ou à son engagement associatif. J’encourage vraiment les étudiants à avoir des métiers de passion !

POURQUOI CHOISIR L'ESG ACT ?

Doubles compétences

DOUBLE COMPÉTENCE

titres rncp

TITRES RNCP RECONNUS PAR L'ÉTAT

alternance

ALTERNANCE POSSIBLE DÈS LA 3e ANNÉE

nombreux débouchés

NOMBREUX DÉBOUCHÉS

L'actualité de l'ESG Act

étudiant cheveux bruns bouclés en chemise blanche qui sourit à côté d'une étudiant avec les cheveux lisse noir. Devant eux deux étudiants dos à la caméra
Actualités

L’ESG Act accessible hors Parcoursup

En tant que bachelier ou futur bachelier, de nombreuses questions vous viennent en tête quant à votre orientation et la formation qui donnera du sens à son avenir. Sachez que Parcoursup n’est pas la seule option pour débuter ses études supérieures. 

benjamin_combes
Analyse d'expert

Benjamin Combes

Fondateur des Ateliers Durables

Benjamin Combes nous explique comment Les Ateliers Durables accompagnent les entreprises dans leur transition écologique et sociale. Découvrez son parcours et son quotidien en tant que pro...

Cette formation peut vous intéresser !

Formation Post-Bac

Bachelor Développement Durable

Rentrée

Octobre 2024

Admission

Post-bac

Diplôme

Titre RNCP niveau 6 certifié

Alternance

Possible en 3e année

Découvrir la formation