Vous êtes ici

Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées.

RDV d'informations

Sur le campus ou à distance

Prendre rendez-vous

Admissions/Inscriptions

A distance ou sur RDV

En savoir plus

Comment réduire l’empreinte carbone de son entreprise ?

Personne attendant son avion dans un terminal d’aéroport

L’accord de Paris sur le climat a donné lieu en 2015 à un engagement inédit pour les pays de l’Union européenne : adopter une trajectoire permettant aux États membres de diminuer de 55% leurs émissions d’ici 2030 et, in fine, d’atteindre la neutralité carbone en 2050. 

Ces engagements conduisent inévitablement les entreprises à repenser leurs pratiques en questionnant tout d’abord leur impact sur le climat.

Mais plus qu’une contrainte, réduire son empreinte carbone représente pour les organisations une vraie opportunité de se démarquer de la concurrence, d’optimiser les coûts grâce à la sobriété et d’attirer des investisseurs en quête de projets vertueux.

Vous avez réalisé le bilan carbone de votre entreprise et vous ne savez pas par où commencer pour réduire son empreinte ? Voici 10 axes d’optimisation à explorer, du plus simple à mettre en œuvre au plus élaboré.

Qu’est-ce que l’empreinte carbone d’une entreprise ?

Flotte de véhicules utilitaires

L’empreinte carbone d’une entreprise désigne la mesure de la quantité de gaz à effet de serre et plus particulièrement de dioxyde de carbone (CO2) émise par ses activités via sa consommation de matières premières et d’énergie.

Le plus souvent exprimée en tonne, l’empreinte carbone est également traduite en surface de forêt nécessaire au piégeage du CO2, démontrant par l’image la pression exercée par l’entreprise sur son environnement, qu’il soit immédiat ou non.

Lorsque l’on sait que 71% des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont le fait de seulement 100 entreprises depuis 1988 (même si ce calcul a ses limites), on comprend aisément que la réduction de l’empreinte carbone des organisations n’a rien d’une coquetterie. 

Toutefois, réduire son empreinte ne s’improvise pas. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a mis au point plusieurs méthodes pour réaliser le calcul de son bilan carbone, que l’on soit une organisation ou un territoire.

Obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés, le “bilan carbone” sert de boussole en permettant d’identifier les activités les plus émettrices et en les répartissant dans trois grandes catégories ou “Scope” : 

  • Scope 1 ou émissions directes : les émissions résultant directement de l’activité d’une entreprise (hauts fourneaux, véhicules d’entreprise…)
  • Scope 2 ou émissions indirectes : les émissions liées à l’énergie nécessaire à l’alimentation des usines (chauffage, climatisation…)
  • Scope 3 ou autres émissions indirectes : les émissions liées aux étapes amont et aval de la fabrication d’un produit (transport, usage par le consommateur, fin de vie…)

Le bilan carbone de votre entreprise terminé, il est à présent temps de découvrir comment diminuer concrètement son empreinte !

Comment réduire l’empreinte carbone de l’entreprise ?

1) Impliquer ses collaborateurs

Avant d’envisager de quelconques changements, il est nécessaire de faire participer l’ensemble des salariés à la démarche de réduction des émissions. En effet, ce sont eux qui connaissent le mieux leurs métiers. Les solliciter favorisera l’affinage des pistes d’optimisation retenues, l’émergence d’idées nouvelles et l’implication des équipes. 

Pour y parvenir, l’idéal est d’attribuer cette mission à un responsable RSE ou à un Chief Impact Officer qui aura la charge de coordonner l’ensemble de la stratégie de soutenabilité de l’entreprise et d’effectuer un travail de sensibilisation, et parfois même de formation auprès des collaborateurs.

2) Remettre à plat sa politique de transport

En 2019, le transport représentait 31 % des émissions de gaz à effet de serre en France, l’activité la plus émettrice au niveau national.

Optimiser les trajets et la logistique est donc incontournable pour diminuer son empreinte carbone. Et cela passe par plusieurs volets : 

  • Réduire les déplacements domicile-travail en privilégiant le télétravail. N’oubliez pas au préalable de réfléchir aux moyens d’échanges collaboratifs et à la sécurisation des communications
  • Encourager d’autres formes de mobilités en valorisant les transports en commun, en installant des racks vélo, en optant pour le train à la place de l’avion, en sensibilisant au covoiturage
  • Diminuer le volume des déplacements professionnels en privilégiant la visioconférence
  • Électrifier sa flotte de véhicule et privilégier l’autopartage pour diminuer le parc
  • Proscrire les séminaires de quelques jours à l’étranger ou à l’autre bout de l’hexagone pour leur préférer des alternatives locales

3) Opter pour la rénovation thermique des bâtiments

La rénovation énergétique des locaux commerciaux est un axe majeur de diminution de l’empreinte carbone puisqu’elle répond à trois objectifs : limiter les émissions, réduire la consommation énergétique en hiver ET en été et améliorer le confort des collaborateurs.

Cela passe entre autres par une isolation du bâtiment par l’intérieur ou l’extérieur, le remplacement des ouvertures, le choix d’un système de chauffage plus économique, le changement du système de ventilation etc. 

4) Pratiquer l’éco-conception à chaque étape

Nous ne nous étendrons pas sur le sujet de l’éco-conception car la marche à suivre est propre à chaque secteur d’activité. Retenez simplement qu’il vous faudra analyser finement l’ensemble de votre chaîne de production pour repérer les manquements et le gaspillage. 

Cela vous conduira peut-être à modifier votre équipement, à questionner votre savoir-faire ou à choisir de nouveaux partenaires plus en phase avec vos ambitions (fournisseurs, transporteurs, banques et organismes de financement…).

5) Décarboner la cantine

Selon Greenpeace, l’élevage représenterait 14,5 % des émissions de GES mondiales, soit autant que le transport.

Pour les entreprises proposant une offre de restauration collective, décarboner le contenu de l’assiette est donc impératif. Cela peut passer par exemple par la mise en place d’une option végétarienne ou végane quotidienne, par l’adoption d’une journée sans viande ni poisson et bien sûr par la valorisation des filières bio et locales.

Vous proposez des paniers de fruits à vos salariés ? Ici aussi, tournez-vous vers une coopérative de votre région pour limiter les intermédiaires et le transport.

6) Prolonger l’espérance de vie du matériel numérique

D’après le cabinet Deloitte, 83 % des émissions de GES des smartphones proviendraient de “la fabrication, de la livraison et de la première année d'utilisation” des terminaux.

Pragmatiques, nous ne vous parlerons pas aujourd’hui du poids des pièces jointes de vos emails ou de la nécessité de vider votre messagerie à intervalles réguliers.

Nous recommanderons plutôt l’usage d’appareils reconditionnés afin de favoriser l’économie circulaire et de téléphones à double carte sim pour limiter le nombre de smartphones en circulation. Et bien sûr, réparez dès que c’est possible.

7) Réduire ses dépenses énergétiques

Généralement regroupée sous la bannière des “petits gestes”, la réduction des dépenses énergétiques est un combat du quotidien consistant notamment à : 

  • Baisser le chauffage en journée et à le diminuer drastiquement la nuit et le weekend
  • Éteindre la lumière extérieure et intérieure lorsqu’elle est inutilisée
  • Privilégier les ordinateurs portables, moins énergivores que les postes fixes
  • Installer des ampoules basse consommation
  • Enlever les écrans de télévision cosmétiques
  • Opter pour un fournisseur proposant de l’électricité produite grâce aux énergies renouvelables (éolien, solaire, hydraulique) et pour un hébergeur web engagé

8) Pratiquer le green marketing

Opter pour le marketing écologique, c’est s’imposer de nouvelles exigences en matière de communication bien sûr mais pas uniquement. Si le green marketing consiste par exemple à recourir au minimum aux campagnes dites “print”, il pourra aussi être à l’initiative d’un changement de politique de prix pour une tarification plus juste, d’une évolution vers le bio, d’un soutien à une association locale…

Recette végétalienne dans un bol

9) Trier ses déchets avec rigueur

Si le tri sélectif ne constitue pas l’axe de réduction des émissions le plus efficace (exceptions faites des déchets industriels et dangereux bien sûr), il n’est pas inutile de rappeler les bons gestes à vos salariés. N’hésitez pas à élaborer différentes signalétiques explicatives si nécessaire.

10) Tendre vers le zéro papier

Nous ne vous apprendrons rien en affirmant que le papier constitue une partie conséquente des déchets de l’entreprise. Si la numérisation est largement entrée dans les pratiques en France, il est possible de faire encore mieux en archivant tous ses documents dans le cloud, en n’imprimant que le stricte nécessaire en recto-verso et en privilégiant le noir et blanc.

POURQUOI CHOISIR L'ESG ACT ?

Doubles compétences

DOUBLE COMPÉTENCE

titres rncp

TITRES RNCP RECONNUS PAR L'ÉTAT

alternance

ALTERNANCE POSSIBLE DÈS LA 3e ANNÉE

nombreux débouchés

NOMBREUX DÉBOUCHÉS

L'actualité de l'ESG Act

étudiant cheveux bruns bouclés en chemise blanche qui sourit à côté d'une étudiant avec les cheveux lisse noir. Devant eux deux étudiants dos à la caméra
Actualités

L’ESG Act accessible hors Parcoursup

En tant que bachelier ou futur bachelier, de nombreuses questions vous viennent en tête quant à votre orientation. Sachez que Parcoursup n’est pas la seule option pour débuter ses études supérieures. 

melissa sahed
Témoignage

Témoignage de Melissa Sahed

Alumni ESG et fondatrice de Santiag Poetry

De son parcours d'étudiante à l'ESG à la naissance de sa marque, Melissa SAHED illustre parfaitement la façon dont l'engagement et la créativité peuvent fusionner...

Cette formation peut vous intéresser !

Formation Bac+3

Mastère Chef de Projet et Développement Durable

Rentrée

Octobre 2024

Admission

Bac+3 / Bac+4

Diplôme

Titre RNCP niveau 7 certifié

Alternance

Possible

 

Découvrir la formation