Vous êtes ici

Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées.

Mercredi 26 Juin

Portes ouvertes + Admissions

Je m'inscris

RDV d'informations

Sur le campus ou à distance

Prendre rendez-vous

Admissions/Inscriptions

A distance ou sur RDV

En savoir plus

Les 3 piliers de la RSE expliqués : définition et atouts

Qu'est-ce que la RSE ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est un concept autour duquel les organisations s'engagent à tenir compte des préoccupations sociales, environnementales et économiques dans leurs activités et dans leurs relations avec leurs parties prenantes.

La politique RSE d'une entreprise désigne donc l'ensemble des engagements pris en vue de maîtriser son impact sur son environnement. Ces engagements reposent sur 3 principes fondamentaux qu'il est essentiel de connaître. Quels sont ces 3 composantes ? Quels impacts pour les entreprises ?

Quels sont les 3 piliers de la RSE ?

es engagements RSE pris par une entreprise sont en partie régis par un cadre légal, et en partie initiés de leur propre volonté. Leurs points communs ? Chaque initiative est liée à au moins un des 3 piliers du RSE : l’Economie, la Société et l’Environnement.

les 3 piliers de la RSE

Le pilier économique

Il a pour objectif d'assurer la rentabilité et la pérennité de l'entreprise de manière juste et éthique. Une entreprise responsable va en toute transparence coconstruire avec ses clients, ses fournisseurs et ses investisseurs un socle de confiance et des partenariats d'affaires pérennes. C'est un principe fondamental du développement durable.

Une démarche RSE va par exemple se concentrer sur la qualité : chercher à améliorer ses méthodes de travail, ses matières premières pour impacter ses coûts de production et sa satisfaction client. Elle peut aussi être amenée à réfléchir à une rémunération plus juste pour ses collaborateurs, en instaurant par exemple un dispositif d'intéressement, avec pour effet indirect un impact positif sur sa productivité. Ou bien encore s'attacher à développer l'emploi local en favorisant les recrutements à proximité immédiate de ses locaux.

L'entreprise engagée dans la RSE ne s'engage pas seule. Au travers par exemple du devoir de vigilance, elle entraîne avec elle l'ensemble de ses parties prenantes. Ce qui implique par exemple la mise en place d'une politique d'achat responsable. Certains secteurs comme l'alimentation sont particulièrement concernés : commerce équitable, meilleure rémunération des producteurs, circuits courts... L'entreprise est invitée à veiller au bien-être et au respect des conditions de travail des collaborateurs de ses propres fournisseurs. 

RSE : pilier économique

Le pilier social

Le périmètre de la RSE sur un plan social et sociétal s’intéresse aux relations entre l'entreprise et ses employés, ainsi qu’à son impact sur les communautés locales et sur la société dans son ensemble. Nous allons y associer des initiatives telles que le respect des droits de l'homme, l'égalité homme-femme, la diversité, l'inclusion mais aussi la santé et la sécurité des employés, ainsi que des initiatives sociales envers les communautés locales.

En France, la législation oblige l'entreprise à respecter certaines normes sociales. Mais celle-ci peut aller plus loin pour renforcer sa marque employeur, développer son attractivité et fidéliser ses salariés.

Le pilier environnemental

Il vise à mieux piloter la manière dont une entreprise gère ses impacts sur l'environnement. Cela peut inclure la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la limitation de la consommation des ressources naturelles, la gestion des déchets, la gestion de la pollution atmosphérique, de la pollution de l'eau... A ce titre, il s'agit d'un axe extrêmement transversal.

Le pilier social

Ce dernier axe s'appuie sur des publications et recherches scientifiques précises (ex. rapport du GIEC). Permettant au Responsable RSE de définir un plan d'action et des indicateurs clés, en lien avec un cadre réglementaire.

On parle de défini légal. En matière d'environnement, les entreprisent doivent pour commencer mettre en application les lois en vigueur (code environnement, loi grenelle, loi de la transition énergétique pour une croissance verte, loi climat en 2021...). Et ce cadre est d'autant plus strict pour les entreprises classés ICPE ou IOTA. Pour ces organisations, connaître le cadre réglementaire et anticiper ses évolutions est indispensable.

Eviter, réduire, compenser

Là encore, les entreprises peuvent choisir d'anticiper la réglementation, notamment au travers de différentes normes et labels. Nous pouvons citer la norme ISO 14001 (système de management environnemental) ou encore l'ISO 50001 (système de management énergétique).

Au travers de ces normes, les entreprises sont amenées à poser des indicateurs précis tels que leur coût carbone, ou encore l'analyse du cycle de vie de leurs produits. Sur la base de ces mesures, elles se transforment pour mieux maîtriser leur impact.

Comment agir ? La stratégie RSE appliquée aux enjeux environnementaux va tourner autour de l'acronyme ERC : éviter, réduire, compenser. Réduire les atteintes à l'environnement que l'on ne peut éviter, compenser celles que l'on ne peut ni éviter, ni réduire.

Comment représenter les 3 piliers de la RSE ?

Dans la représentation des 3 piliers, deux concepts clés sont souvent évoqués : la soutenabilité faible et la soutenabilité forte.

La soutenabilité faible

La soutenabilité faible se concentre sur la maximisation des profits à court terme, sans tenir compte des impacts sociaux et environnementaux à long terme.

La soutenabilité forte

En revanche, la soutenabilité forte cherche à équilibrer les objectifs économiques, sociaux et environnementaux pour assurer la prospérité à long terme des entreprises et des sociétés dans lesquelles elles opèrent.

Quelle différence avec les 7 piliers de la RSE ?

La norme ISO 26000 met en avant 7 piliers. Ils comprennent la gouvernance de l'organisation, les droits de l'homme, les pratiques loyales, les questions relatives aux consommateurs, les relations et conditions de travail, l'environnement, ainsi que l'engagement et le développement de la communauté. Ils ne viennent pas en contradiction des 3 axes déjà existants mais les complètent et les précisent.

En conclusion, ces 3 piliers fournissent un cadre essentiel pour guider les entreprises vers des pratiques plus durables et plus responsables. En intégrant ces 3 dimensions dans leur stratégie globale, les entreprises contribuent à créer un monde meilleur, tout en assurant leur pérennité grâce à une meilleure réputation, une plus grande fidélité de leurs clients et une résilience accrue.

POURQUOI CHOISIR L'ESG ACT ?

Doubles compétences

DOUBLE COMPÉTENCE

titres rncp

TITRES RNCP RECONNUS PAR L'ÉTAT

alternance

ALTERNANCE POSSIBLE DÈS LA 3e ANNÉE

nombreux débouchés

NOMBREUX DÉBOUCHÉS

L'actualité de l'ESG Act

ESG Act Formation RSE Entreprise
Actualités

RSE : 5 actions à mettre en place en entreprise

Les entreprises ont pris conscience de l'intérêt d'élaborer une stratégie RSE pour assurer leur pérennité tout en intégrant les préoccupations sociales, sociétales et environnementales. Nous vous présentons 5 initiatives.

melissa sahed
Témoignage

Témoignage de Melissa Sahed

Alumni ESG et fondatrice de Santiag Poetry

De son parcours d'étudiante à l'ESG à la naissance de sa marque, Melissa SAHED illustre parfaitement la façon dont l'engagement et la créativité peuvent fusionner...

Cette formation peut vous intéresser !

Formation Bac+3

Mastère Chef de Projet et Développement Durable

Rentrée

Octobre 2024

Admission

Bac+3 / Bac+4

Diplôme

Titre RNCP niveau 7 certifié

Alternance

Possible

 

Découvrir la formation